J’ai donné un bien à mon fils, ai-je un impôt sur les plus-values ?

Non, car il s’agit d’une mutation à titre gratuit, il en est de même des partages de succession ou de communauté conjugale, des licitations faites au profit d’un coindivisaire et portant sur des biens provenant de successions ou de communauté conjugale. Seules sont imposables les plus- values réalisées à l’occasion d’une vente, d’une expropriation, d’un échange, d’un apport à une société.