Se porter caution du locataire ?

« A compter du 1/9/94, «  » se porter caution du locataire «  » veut dire que vous vous engagez à payer le montant des loyers mais aussi les charges, les réparations locatives et frais de procédure. Attention : Si le commandement de payer adressé au locataire ne vous a pas été signifié dans un délai de 15 jours à compter de la signification dudit commandement, vous ne serez pas tenu au paiement des intérêts de retard. Cette garantie supplémentaire au profit du bailleur doit, à peine de nullité, respecter impérativement les conditions suivantes : 1) La caution doit écrire de sa main le montant des loyers et les conditions de sa révision, une phrase indiquant qu’elle a pris connaissance de l’étendue de son engagement, recopier l’alinéa 1er de l’art. 22-1 relatif aux conditions de la résiliation du bail. 2) Le bailleur doit remettre un exemplaire du contrat de location à la caution. Sachez que lorsque votre engagement n’est pas limité dans le temps, vous pourrez y mettre fin en avertissant le bailleur au cours soit du bail initial, soit du bail renouvelé. Votre engagement prendra fin à l’expiration du bail considéré. »