La superficie de l’appartement que j’envisage d’acheter me semble inférieure à celle annoncée par le propriétaire. Que puis je faire ?

Depuis la loi du 18 décembre 1996, dite loi Carrez, l’indication de la superficie fait partie des mentions obligatoires dans les contrats relatifs à des lots de copropriété. La loi impose la superficie exacte des lots, à l’exception des lots d’une superficie inférieure à 8 m2, et de ceux qui sont à usage de cave, garage et emplacement de stationnement. Ne sont pas comptées les surfaces des pièces d’une hauteur sous plafond inférieure à 1,80 m2. Si après la vente, l’acquéreur constate un écart de plus de 5% avec la surface mentionnée dans l’acte, celui-ci peut exiger du vendeur une diminution proportionnelle du prix.